Journal de Bord

Journal de bord d’une voyageuse confinée

Comme des tas de voyageurs, je me suis retrouvée du jour au lendemain confinée à cause d’un virus qui touche tous les pays du monde. Pour ma part, j’étais en voyage en France certes, mais en voyage quand même. Me voilà, un lundi soir devant la TV à attendre l’allocution de notre président,  après les nombreuses rumeurs que j’ai entendu toute la journée. Et voici ce qui tombe : « Vous avez jusqu’à demain 12 h pour rejoindre votre lieu de confinement ». Et là, c’est parti pour le stress et la course pour trouver un train afin de rentrer chez mes parents dans le sud de la France. Je prends donc le train le lendemain matin. Ce qui me choque le plus, impossible de se laver les mains. À la gare, les toilettes sont fermées et pas de savon dans les toilettes du train. Je vois pour la première fois des gens avec des masques autour de moi, ça fait bizarre…

Les premiers jours du confinement : le déni de la situation

Clairement, je n’imaginais pas finir le mois de mars en confinement chez moi. Tout était pourtant organisé, mes projets devaient démarrer fin mars et début avril, mais la pandémie du coronavirus est arrivée dans nos vies et tout a changé. J’ai bien compris que ce confinement allait durer : pas 2 semaines, mais plusieurs mois. Mais je pensais que ça allait être une crise de passage et que tout allait revenir à la normale. Eh bien, je me trompais. Je me rends compte que ce coronavirus est une crise sanitaire mondiale et que cela touche tous les pays du monde. D’ailleurs très vite, chaque pays ferme ses frontières pour empêcher la propagation du virus : le Covid 19.

Pourquoi ce confinement est la meilleure chose qui puisse arriver ?

1. Pour notre planète

Il y a moins de pollutions, moins de populations agglutinées aux mêmes endroits, moins de touristes et on voit déjà que notre planète respire mieux, que les poissons reviennent, et je suis sûre encore de belles choses vont arriver. La nature reprend ses droits et son espace. Ce n’est plus l’humain qui règne sur notre planète mais Dame Nature. Et ça fait un bien fou de voir ça !

2. Un moyen de rapprocher les gens

Le confinement, c’est aussi le moyen de rapprocher les gens, alors qu’ils sont confinés chez eux. Je m’explique… Nous avons plus de temps à notre disposition et la solitude nous gagne rapidement. On a besoin de contact et des autres pour garder un esprit sain. Alors, on prend des nouvelles de nos proches, et surtout de ceux qu’on n’appelle pas souvent. C’est le moment de se reconnecter les uns aux autres. On reste en contact via les réseaux sociaux et on devient plus solidaires face à cette situation inédite. Il faut donc absolument respecter ce confinement, même si c’est pas facile. 

Restez chez vous aujourd’hui, pour mieux voyager demain. 

3. Prendre du temps pour soi

Le confinement, c’est aussi avoir la chance de se reposer, de se détendre, de faire du sport, de prendre du temps pour soi et de partager des moments forts avec nos proches (avec lesquels nous sommes confinés).

4. Prendre le temps de faire les choses qu’on repousse sans arrêt

Comme, le ménage de printemps, du rangement, de la paperasse, du tri. Il est important d’avoir un environnement propre et rangé pour avoir un esprit libre et sain. 

5. Apprendre de nouvelles compétences

C’est aussi le moment pour apprendre de nouvelles choses comme : le dessin, la musique, la couture, le yoga, la méditation, des logiciels, des langues. Tu peux aussi tester de nouvelles recettes de cuisine, apprendre un nouveau métier, regarder des séries et des films, lire un livre…

Les premières semaines : Se tenir occupé à tout prix

Ça y est ! On a dépassé les 15 jours de confinement. Et alors ? Eh bien, on a survécu et on arrive à prendre de nouvelles habitudes. Mais sortir dehors devient un rêve alors qu’avant c’était une réalité. Voici donc 5 activités que j’ai trouvées pour me faire voyager de chez moi.

5 activités pour voyager de chez soi

1. Cuisiner un plat exotique

Sachez que pour moi, la nourriture c’est la vie. Ma priorité en voyage, toujours trouver la spécialité culinaire à découvrir dans un nouveau pays et passer le reste de mon voyage à tester de nouvelle saveurs. Du coup, pendant le confinement, je me suis mise à cuisiner des plats exotiques du monde entier : Nems, Rouleaux de printemps, Pad Thaï, Naan, Palak Paneer, Falafels, Tajine, Pizza. Et je dois vous dire que ça m’a extrêmement fait plaisir, comme une nouvelle découverte à chaque repas.

2. Trier ses photos de vacances / Travel home challenge

Si tu es tombé sur ce blog, tu as du remarqué que le voyage est une vraie passion. Et comme, je reviens de 8 mois de voyage, il y a donc beaucoup d’astuces, conseils, et itinéraires à partager ici, ce qui me force à trier, retoucher mes photos et aussi à faire le montage de mes vlogs voyage (c’est par ici, si ça t’intéresse).

Pourquoi pas faire des albums photos en ligne, histoire de garder un souvenir papier de nos voyages ? Soyons honnêtes, nous n’allons jamais regarder les photos garder sur notre disque dur. Ou est-il d’ailleurs ? 🤔

Pour ma part, j’ai aussi été créative pendant le confinement en participant au Travel Home Challenge organisé par Jessica du blog Mes petits bouts du monde. L’idée est simple : reproduire ses photos de voyage mais chez soi. Voici quelques-unes des photos que j’ai réalisées.

3. Apprendre une nouvelle langue

Dès le début du confinement, j’ai découvert Duolingo. C’est un site et une application qui te permet d’apprendre gratuitement une langue. J’ai débuté par l’espagnol que je ne connaissais pas du tout. Après avoir vécu en Angleterre et en Australie, je dois dire que j’ai plutôt un bon anglais, mais il faut toujours pratiqué, pour ne pas perdre son niveau. Et me voilà, un mois plus tard, j’apprends : l’italien, l’allemand et l’anglais, en plus de l’espagnol.

4. Dévorer un livre

J’ai toujours été attirée par les images et tout ce qui est visuel. Mais pendant le confinement, je me suis remis à lire. J’ai fouillé dans les cartons et j’ai retrouvé des livres que je n’avais jamais lu. Et voilà, ma nouvelle passion, lire un livre au soleil. La lecture, n’est-elle pas le meilleur moyen de s’évader et de laisser court à son imagination ?

5. Regarder un magnifique documentaire sur notre belle planète

Bon, si la lecture c’est pas votre truc, laissez-vous embarquer par les plus beaux films de voyage ou des documentaires sur notre belle planète. C’est aussi l’opportunité de prendre conscience que si on veut continuer ou espérer voir ces magnifiques paysages, il faut absolument ralentir l’activité humaine. Mais ça, c’est un autre débat.

Vers un voyage intérieur ?

Pendant ce temps de confinement, j’en profite pour faire une introspection sur moi-même à travers le développement personnel. Je pense qu’il faut essayer de garder de la positivité malgré une situation qui ne plaît pas à tout le monde. Alors aujourd’hui, on se concentre sur le bonheur et l’optimisme. Est-ce que ce confinement, ce n’est pas la parfaite excuse pour mettre notre vie sur pause et prendre le temps d’apprendre à nous connaître, à faire des choses qui nous plaisent vraiment, à profiter du moment présent, à être reconnaissant de ce que l’on a ? Pendant ce confinement, j’ai appris tellement de choses sur moi et j’ai pris de nouvelles habitudes. Je fais du Yoga et de la Méditation quotidiennement. De cette manière, j’ai appris à gérer mon stress et mes émotions. J’ai continué tous les apprentissages que mon voyage de 8 mois m’a apporté. Avant de penser à voyager au-delà des frontières, peut être faut-il prendre le temps de se rencontrer, de se découvrir et de s’apprécier toi-même.

Après 1 mois de confinement : la prise de conscience

Est-ce qu’on n’en ferait pas trop pendant ce confinement ? Je commence sérieusement à me poser la question. Car avec tous les lives qu’on nous propose sur Instagram, Facebook, est ce qu’on n’est pas harcelés de tous les côtés ? Pourquoi devrions-nous être overbookés sans arrêt ? On doit faire du sport, cuisiner, jouer en ligne, faire des Skype apéro, se former sur pleins de choses, faire le tri, des travaux. Attention au burn out du confinement ! ⚠️

Et si tout simplement pendant ce confinement, on en profitait pour ne rien faire. Oui, juste s’occuper de nous et de nos proches, se reposer. J’ai l’impression qu’on est trop angoissés et stressés par ce confinement et la menace de ce virus dans le monde. Restez chez vous et faites ce que vous avez envie de faire, en priorité. Il faut se dire que pour une fois, on peut mettre notre vie sur pause et profiter sans culpabiliser. Peut-être que je vis dans un monde utopique, où je préfère profiter du soleil, entendre les oiseaux, lire et me déconnecter des écrans. Mais je vous avoue que ce n’est pas facile. Même moi, je ne vois pas comment tenir sans mes activités. Et pourtant, je me dis que bientôt, on va revenir à cette vie si stressante du travail. Pour une fois, qu’on est sur pause, n’est-ce pas le moment d’en profiter ?

Ce qui me manque le plus pendant ce confinement

Après 15 jours confinés, je me suis rendue compte à quel point la nature et les grands espaces me manquaient. Passer des heures à contempler, explorer un paysage, être seule ou à deux à cet endroit, profiter du moment présent. C’est quand on se retrouve seul avec soi-même, qu’on remarque ce qui nous manque le plus. Pour moi, le voyage !

1. Voyager un besoin vital

Ce n’est que très récemment, quand on a commencé à nous parler de déconfinement et de la marche à suivre que j’ai réalisé que je ne voyagerai pas en 2020. C’était pourtant mon grand projet de 2020 : le Canada. J’ai réalisé que voyager au-delà de l’Europe ne serait certainement pas possible avant 2021. Je me disais que l’Europe me suffirait, car il me reste encore beaucoup de pays à découvrir. Mais c’est là, que je prends conscience que cet été, il faudra se contenter de la France. Eh bien, je dois vous dire que mon cœur de voyageuse s’est serré. Il faut juste s’adapter à cette situation et être créatif. Ça tombe bien, j’ai des petites idées.

2. Les autres 

En fait, cela fait presque 2 ans que je suis dans ma bulle de voyageuse. Et le retour à une vie sociale n’est pas si facile. Mais ce confinement m’a rappelé que ce n’est pas bien de rester aussi longtemps seule et enfermée. Eh bien, vous savez quoi, j’ai besoin des autres ! Oui, la solitude me gagne et j’ai hâte de sortir vivre à nouveau dehors et de rencontrer du monde.

3. La nature et les grands espaces

On le remarque sans y porter grande attention, la nature se révèle être une source apaisante et sereine pour nous tous.
Je ne sais pas toi, mais depuis le début du confinement, ce qui me manque, c’est la nature. Être dehors, dans la forêt, prendre l’air devant un paysage de montage, marcher les pieds dans le sable. Paradoxalement, je suis contente d’être enfermée, car je peux observer la nature reprendre ses droits. Avoir de l’air non pollué en ville, voir des animaux surgirent de partout, se réinstaller sur leur territoire sans que les hommes ne les fassent fuir.
Depuis que je suis confinée, je me vois apprécier les petites choses de la vie : un rayon de soleil qui réchauffe mon visage, entendre les oiseaux, respirer l’air frais, entendre le bruit de la pluie.
Bref, dans ce monde si pressé, si occupé, il est important et primordial pour moi, de prendre un instant pour profiter de ce que l’on a, vivre le moment présent. On inspire donc à prendre conscience des éléments naturels et vitaux, de leurs impacts sur nous, notre mental et notre santé.

Bilan de cette expérience de confinement

Je peux dire que ce confinement a été une sacrée expérience de vie. Et je suis contente de l’avoir vécu. J’avais besoin de faire cette pause dans ma vie et de faire une introspection sur mes envies. Pendant ce confinement, tout s’est éclairé. Je sais désormais quel chemin je veux prendre et je m’y dirige petits pas par petits pas. On ne sait pas ce que demain sera fait. Il faut accepter et être heureux de ce que l’on a. Il ne faut pas trop planifier mais juste avancer au fur et à mesure. Mon envie de voyager est bien là et plus forte que tout. Du coup, cet été, j’ai décidé de partir à la découverte de la France, mon beau pays que je connais si peu. Et cette aventure se fera en camping car. J’ai hâte !

Le déconfinement

Quand pourra t-on voyager après le 11 mai 2020 ?

Le 11 mai 2020, une date qui restera graver à jamais pour les Français. C’est le jour où le déconfinement va commencer petit à petit et en fonction des régions en France. En vérité, je ne vous conseille pas de réserver ou de prévoir futurs voyages et vacances car tout peut changer du jour au lendemain. Il faudra prendre son mal en patience et s’adapter en fonction des consignes sanitaires et surtout les respecter ! Qui a vraiment envie de revivre un confinement en plein été ?

Certains pays ont annoncé que leurs frontières vont rouvrir progressivement aux étrangers mais peut être pas avant 2021. Patience… Évidemment, ces informations vont évoluer au compte goutte et en fonction de la situation et de la crise dans chaque pays. Renseignez-vous bien avant de partir. Et ne prenez pas de risques inutiles, les pays ne vont pas disparaître de la carte.

Ou voyager cet été ? La France a besoin de nous

N’avons-nous pas le plus beau pays du monde ? Entre gastronomie, plages, océan, volcans, campagnes, montagnes, châteaux, monuments, nous ne manquons pas d’activités ! Notre pays comme le reste du monde a été touché économiquement, il faudra donc consommer local et faire du tourisme en France pour faire redémarrer l’activité du pays. Cet été, j’ai décidé de partir à la découverte de mon propre pays. C’est quand on part à l’autre bout du monde qu’on se rend compte que la France est un beau pays. Je vais pouvoir jouer la touriste à domicile ou presque. Connais-tu le slow travel ? Nous sommes toujours pressés en voyage car nous voulons voir le maximum de choses en peu de temps. Il serait donc parfait de pratiquer le slow travel dans notre pays et prendre le temps de découvrir une région et tout ses petits coins cachés. L’idée ici, sortir des sentiers battus et partir à la rencontre d’une population accueillante et des trésors de la France. Je t’invite d’ailleurs à aller lire mon article sur la ville de Dijon pour t’inspirer !

Comment voyager après le confinement ?

Le masque et les gants, les nouveaux outils indispensables

Attention, le masque va devenir l’accessoire à la mode en 2020 ! Be ready ! Sortir et voyager mais pas sans se protéger de ce virus qui est toujours présent. Il va falloir s’adapter, à garder quand même ces distances et respecter les gestes barrières. Une nouvelle manière de vivre et de voyager qu’il va falloir accepter !

Voilà, j’espère que cet article sur mon expérience de voyageuse confinée t’a plu. Dis-le moi dans les commentaires si, c’est le cas !

Écris moi pour me dire comment tu as vécu ce confinement ! Et on se retrouve très vite pour de nouvelles aventures. 😉

Suivez mes aventures en direct sur Facebook, Instagram Youtube et ne manquez aucune mise à jour sur le blog en vous abonnant !
Rendez-vous sur Hellocoton !

2 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *