Australie,  Blog

Les oiseaux à Melbourne

Depuis notre arrivée en Australie, on aime aller découvrir la faune et la flore locale qui sont très différentes de celles en France. Melbourne regorge de différents parcs, ce qui nous permet d’avoir un peu de vert dans cette folie urbaine. Malgré la proximité avec la ville, de nombreux oiseaux se cachent dans ces parcs. Adieu les pigeons parisiens (même s’il y en a aussi à Melbourne, je vous rassure) et bonjour les “Cockatoo” (Cacatoès) et autres perroquets. 

Le Loriquet à tête bleue – Rainbow Lorikeet

Cette espèce de perruche a été le premier oiseau à nous surprendre. Elles volent très vite et font surtout beaucoup de bruit. Mais elles restent magnifiques de part leur plumage multicolore.

Les Cacatoès – Cockatoo

Nous avons très vite croisé, notamment dans le royal botanic garden, de drôles d’oiseaux : les cacatoès nasiques. Je trouve personnellement qu’ils font un peu peur. Tout blanc avec une trace rouge sous le cou, on dirait qu’ils viennent de se faire égorger. Et leurs yeux bleus, entourés de rouge, en rajoutent une couche. Bref, je préfère garder mes distances. 

Au grand parc national des Dandenong Ranges, nous faisons la connaissance du cacatoès à huppe jaune, l’un des plus connus. Ces oiseaux sont majestueux grâce à leur crête jaune. Ils n’ont pas trop peur de l’homme et s’approchent facilement de nous. Ils volent et restent souvent en bande et surtout communiquent très fort entre eux. 

La Perruche de Pennant

Cette perruche rouge et bleu nous a fait rêver dans les arbres gigantesques de Dandenong Ranges. À travers tout ce vert, ces couleurs bien vives accrochent l’œil instantanément. 

Le Pélican 

Williamstown est une banlieue de Melbourne situé au sud-ouest de la ville. Ce quartier est notamment symbolisé par le Pélican. C’est d’ailleurs ici que nous avons eu la chance d’en observer un. Cet énorme oiseau ne cesse de m’impressionner avec son bec immense capable d’avaler n’importe quoi (le plus souvent des poissons).

Le Manchot Pygmée – Little Pinguin

Au bout de la jetée de St Kilda (quartier de la plage), à la nuit tombée, une colonie de manchot pygmée s’est installée à cet endroit précis. Il est donc facile d’y aller et de les observer. Tout cela gratuitement. Ce manchot est le plus petit de toute son espèce. Toute la journée, il part nager pour se nourrir et revient au crépuscule “à la maison” pour se reposer. C’est donc à ce moment-là, à leur retour que nous pouvons les apercevoir. Pas facile de faire des photos ou des vidéos dans le noir. Le cri du manchot pygmée est assez particulier, je vous laisse découvrir ça en vidéo ci-dessous. 

 

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.