Australie,  Blog,  Voyages

Dernier jour sur la Great Ocean Road Jour 3

 Ce matin, je me réveille avec excitation pour profiter de mes dernières heures sur la Great Ocean Road. Mais une surprise m’attendait. En me levant, je jette un coup d’œil à mon téléphone et là, mon boss m’envoie un message pour me dire que j’ai 2 jours off en plus. Cri de joie de bon matin et changement de plan. J’appelle la location de voitures pour la garder un jour de plus. C’est sur cette excellente nouvelle que je démarre ma journée. Il est 9 h et direction les 12 apôtres. 

LES 12 APÔTRES

Nous arrivons sur place vers 11 h. Il y a cette fois-ci, beaucoup moins de touristes que la veille et une lumière parfaite pour filmer et faire des photos. Les 12 Apôtres sont l’une des merveilles de la Great Ocean Road. Ces tours calcaires, isolées au milieu de l’océan et formées par l’érosion, continuent d’évoluer et de changer au fil du temps à cause notamment des vagues et du vent. Elles sont là depuis des millions d’années et restent l’un des sites naturels les plus photographiés d’Australie. Pour l’anecdote, les 12 Apôtres n’ont jamais été 12, mais plutôt 9. C’est juste que le nom était plus vendeur. Aujourd’hui, à cause de l’érosion, il n’y a en plus que 7, les autres se sont effondrées. Ce paysage aura probablement encore changé dans quelques années. On profite vraiment d’admirer ce fabuleux paysage sous un soleil brûlant.

BAY ISLAND

Ensuite, comme nous avons plus de temps, je propose de nous arrêter à Bay island. Un endroit peu touristique de la Great Ocean Road vraiment très beau avec de très belles vagues pour les surfeurs que nous avons croisés. Un petit endroit de paradis qui reste loin de la folie touristique.

WARRNAMBOOL 

Ensuite, nous partons sur Warrnambool. C’est une ville connue pour l’observation des baleines. En hiver, les baleines viennent de l’Antarctique pour donner naissance à leurs bébés dans les eaux chaudes australiennes. Plusieurs passionnés sont d’ailleurs déjà présents avec leurs gros téléobjectifs pour essayer de capturer cet instant. Après quelques minutes d’attente, nous apercevons au loin une tache sombre et un jet d’eau : une baleine !! Sans téléobjectif avec des super zooms ou des jumelles, il est difficile de voir quelque chose à l’œil nu. J’étais donc à la fois un peu déçue et en même temps ravie de cette rencontre avec cette baleine même à plusieurs kilomètres de distance. 

TOWER HILL

On reprend la route pour aller visiter la réserve naturelle de Tower Hill. C’est sur un ancien volcan que se situe cette réserve, elle abrite des oiseaux et animaux australiens dans leur habitat naturel. Autant dire, un passage obligé pour moi dont l’objectif est d’observer la faune dans la nature, loin des zoos et autres parcs animaliers. Cette réserve compte plusieurs randonnées accessibles à chaque type de visiteurs. Encore une fois, nous sommes assez pressés par le temps et à l’accueil, on nous conseille d’en faire une particulière pour voir les animaux. 

KOALA

Pour commencer, on nous indique la présence d’un koala en haut d’un eucalyptus près du parking. Il était en train de manger tranquillement son eucalyptus avant de se mettre en boule pour dormir. Rappel : un koala dort 20 h par jour.

ÉMEU

Au début de la randonnée, on croise pour la première fois des émeus. C’est un grand oiseau de la famille des autruches, le deuxième plus grand oiseau au monde (2 m de haut quand même). Il peut donc paraître imposant. Au final, ils ne sont pas si grands, même si je n’ose pas m’approcher de peur de me faire pincer les doigts. On longe un champ de blé, avant de le traverser pour aller dans la forêt. C’est assez étonnant de voir les paysages qui changent comme ça en quelques minutes. 

KANGOUROU ET WALLABY

On croise d’abord un petit kangourou ou plutôt un wallaby. C’est très différent d’un kangourou : plus petit, marron plus foncé et plus dodu, avec du roux sur les oreilles. J’ai réussi à m’approcher de lui facilement. Il était tout mignon. Puis de vrais kangourous, cette fois, surgissent sur le chemin. On s’approche doucement pour filmer et faire des photos. Puis une maman kangourou vient se dresser devant nous. On voit son ventre ou plutôt sa poche, se mettre à bouger. Et là, on voit une toute petite tête sortir de la poche. HO MY GOD !!!! Un bébé kangourou ! Trop de mignonnerie. J’ai des palpitations cardiaques, tellement c’est beau et incroyable ! Quelle surprise ! Je ne m’y attendais tellement pas ! Je n’en reviens pas… Quel superbe moment ! J’ai eu du mal à m’en remettre. On repart tranquillement. Tellement d’émotions de voir ce tout petit bébé dans sa poche.

On décide de faire une dernière randonnée et on monte en haut de l’ancien volcan endormi. On croise encore des émeus et des kangourous sur la route. Nous avons une jolie vue et le soleil commence déjà à se coucher. Malheureusement, avec l’hiver, les journées sont trop courtes.

Direction le mont Noorat ! Mais le temps d’y arriver, c’était fermé. On a fait donc l’impasse sur les volcans pour cette fois. Mais nous admirons sur la route l’un des plus beaux coucher de soleil.  La route est longue, car notre motel se trouve à Torquay. Sur la route, il y a encore beaucoup de brouillard, mais cette fois-ci pas de kangourou. Le lendemain, nous prenons le ferry pour Mornington Peninsula.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.